Salut les kinés! On avait commencé avec un exercice pour le membre inférieur et la colonne lombaire, aujourd’hui, on en voit un pour les épaules et la colonne cervicale.

Les shrugs, c’est remonter les épaules aux oreilles. C’est l’un des premiers exercices que je dégaine en cas de cervicalgie ou de douleurs d’épaules. Ma façon préférée de le faire, c’est de maintenir 6 à 10 secondes les épaules aux oreilles, puis de lâcher sur un temps égal, pour faciliter le relâchement musculaire.

-Renforcement musculaire

On va pas-mal solliciter le trapèze supérieur et les élévateurs de l’omoplate, en concentrique, en isométrique et en excentrique ! Et pourquoi je vous dis que je l’aime bien pour les cervicales : parce qu’il faut un travail des muscles du rachis pour donner un point fixe pendant l’élévation. On a montré que les trapèzes sont souvent plus tendus chez les patients douloureux, mais aussi plus faibles ! On a une étude qui a démontrer que de les renforcer ne tendait pas plus les muscles et améliorait les douleurs.

Attends ! Moi j’ai une version un peu meilleure qui demande moins de poids ! Si tu ajoute une supination des avant bras, et une abduction d’épaule d’environ 30° et que tu donne comme consigne de coller le moignon de l’épaule sur le mastoîde en rapprochant les épaules, c’est plus la même. Les gens vont pouvoir se fatiguer même avec une paire de bouteille d’eau.

-Mobilité

On a de beaux mouvements de la scapula sur le thorax, et ça c’est plutôt chouette ! Surtout, ce qui m’intéresse, c’est qu’avec un peu de charge on va vraiment ré-explorer toute l’amplitude de relâchement de la musculature des épaules. Certains redécouvrent que leurs épaules peuvent descendre, c’est assez génial.

-Lutte contre la kinésiophobie et amélioration de l’image de soi

Ca rejoint un peu ce que je disais sur le squat : on peut charger assez lourd (2kg par bras c’est large même pour des patients douloureux), du coup ça donne une sensation de force et de solidité. On a aussi cette notion de travail “caché” : chez les patients qui sont douloureux en sollicitant les même muscles de l’épaule ou du cou sur des mouvements plus amples, on peut retravailler le muscle sans provoquer de la douleur. Comme disent les Anglais “neurons that fires appart – depart”

-Effet anti-inflammatoire  & Effets sur le système nerveux

On a déjà parlé du fait que le mouvement peut désensibiliser un système nerveux qui produit trop facilement de la douleur, et que le muscle qui travaille produit et relâche des anti-inflammatoires  : c’est toujours valable ! 

-Facilité d’emploi

Lui, c’est un des champions de ces moments ou t’as rien le temps de faire, sauf quelques shrugs : pendant que l’eau des pâtes boue, pendant que vous attendez que le patient se connecte pour sa téléconsultation, pendant que vous attendez que la CPAM décroche pour ses histoires d’IJ….

Je pense pas qu’on puisse miser vraiment sur une hypoalgésie induite par l’exercice ou sur une consommation calorique assez élevée pour favoriser une perte de poids avec cet exercice. Au contraire, dans un programme un peu complet, je m’en sers plutôt de récupération entre deux exercices plus violents.

Print Friendly, PDF & Email