Contextualisation

Le 5 avril 2020, nous avons publié un article invité de Gaëtan Henry ayant pour thème la « Thérapie Manuelle vue par les preuves »1 qui a reçu de nombreuses observations constructives.

Parmi les multiples commentaires, plusieurs critiques ont retenu notre attention. La plupart ont été émises par Pierre Trudelle sur les réseaux sociaux. Elles ont eu pour cible l’auteur (Gaëtan Henry) ainsi que notre équipe (KinéFACT).

Concernant les critiques de Pierre Trudelle adressées à Gaëtan Henry : nous avons décidé d’accorder un droit de réponse à Gaëtan Henry si, bien entendu, cela lui paraît utile et pertinent de l’utiliser.

Concernant les critiques de Pierre Trudelle adressées à KinéFACT : nous avons décidé de clarifier notre fonctionnement. Pour l’équipe de KinéFACT, c’est l’occasion de préciser nos valeurs à notre lectorat.

KinéFACT est un blog ayant pour objectif de diffuser les données de la recherche aux professionnels. Il ne vous échappera donc pas que vouloir évaluer un article de blog comme l’on évaluerait une revue de littérature reviendrait à vouloir évaluer un film au cinéma comme une pièce de théâtre.

Nous espérons que vous serez en mesure d’évaluer les billets de blog à leur juste valeur.

Objectifs de KinéFACT

Notre but est de diffuser et de vulgariser des données issues de la recherche afin que le plus grand nombre puisse en profiter, et ainsi diminuer le fossé qui existe entre la parution des données de recherche et leur application clinique (ce fossé atteindrait, selon certaines estimations 17 ans en moyenne2). Aussi, notre stratégie éditoriale s’inscrit dans une logique de dissémination, qui a d’ailleurs été recommandée dans la littérature scientifique3.

De plus, la forme des contenus présentés par l’équipe de KinéFact peut différer d’un article scientifique classique. Nous choisissons volontairement de privilégier des supports multiples (billets de blog, podcasts, vidéos, etc) et une stylistique différente des revues scientifiques qui sont parfois abruptes et froides. Tout ceci dans le but de faciliter la compréhension et de maintenir l’attention de nos lecteurs.

Cependant, ces choix éditoriaux ne nous empêchent pas de nous prêter au jeu d’un processus de publication hybride. Le fonctionnement des publications de KinéFACT obéit à des règles qui reprennent au mieux certains mécanismes de comité de relecture tout en les allégeant pour offrir le flexibilité nécessaire pour des publications optimales sur les réseaux sociaux.

L’article “invité” de Gaëtan Henry a suivi ce même fonctionnement, que vous pouvez consulter ci-dessous :

La philosophie de KinéFACT

Notre travail vise à pousser les lecteurs à la réflexion, la prise de recul et à la remise en question, là où les occasions sont nombreuses et parfois alléchantes de choisir les données qui vont dans le sens de notre point de vue (les fameux « biais de confirmation » ainsi que le « cherry picking »).

Aussi, nous recommandons à nos lecteurs de se faire leurs propres opinions et d’user de leur esprit critique, en tout temps, y compris à la lecture de nos propres contenus.

Nous avons à cœur que chaque kinésithérapeute puisse explorer les sujets que nous partageons en allant lire les références citées, en les commentant et en les critiquant de manière constructive. Ce fonctionnement est sain et fait d’ailleurs partie intégrante de la démarche scientifique. Les attaques ad hominem, les arguments d’autorité et autres sophismes sont quant à eux néfastes et peu pertinents.

Qui n’a jamais souffert d’une conversation sur les réseaux sociaux en se sentant attaqué personnellement par un interlocuteur pour d’autres motifs que le fond du message initial ?

Nous déplorons ce type de comportement et nous vous invitons à vous protéger de ces procédés rhétoriques grâce à l’excellent document du CORTECS qui sera, malheureusement,  souvent d’actualité dans ce type de « débats ».

Finalement, les lecteurs les plus avisés pourront également utiliser cette liste de « moisissures intellectuelles » telle une loupe grossissante qui permettra de débusquer le caractère bas et creux de certaines attaques répétées que nous préférons ignorer.

Les mots de la fin vont à nos lecteurs les plus dévoués et utiles qui contribuent au rayonnement et à la diffusion du message que nous portons. Vous êtes plus de 7500 à nous suivre quotidiennement, et nous vous remercions.

L’équipe de KinéFact

 

Vous pouvez trouver la critique de Pierre Trudelle à cette adresse : https://www.think.physio/post/relecture-critique-d-une-note-d-un-site-web

Print Friendly, PDF & Email
Références
  1. Henry, G. (2020, avril 21). Série « Thérapie Manuelle vue par les preuves » : hypothèses biomécaniques. Consulté à l’adresse http://www.kinefact.com/troubles-musculo-squelettiques/serie-therapie-manuelle-vue-par-les-preuves-hypotheses-biomecaniques/[]
  2. Morris, Z. S., wooding, S., & Grant, J. (2011). The answer is 17 years, what is the question: Understanding time lags in translational research. Journal of the Royal Society of Medicine, 104(12), 510–520. []
  3. Barton, C. J., & Merolli, M. A. (2019). It is time to replace publish or perish with get visible or vanish: opportunities where digital and social media can reshape knowledge translation. British Journal of Sports Medicine, 53(10), 594–598.[]