#1. Les récepteurs qui se trouvent sur les nerfs fonctionnent en ouvrant des canaux à ions de la paroi des nerfs.

#2. Quand une partie de votre corps est blessée, des récepteurs spécifiques transmettent le message de la douleur à votre cerveau.

#3. La douleur survient seulement quand vous êtes blessé ou risquez d'être blessé

#4. Des fibres nerveuses spécialisées situées dans votre moelle épinière transmettent des messages "danger" à votre cerveau.

#5. Il est impossible d'avoir mal quand aucun message nerveux ne provient de la partie du corps douloureuse.

#6. La douleur apparaît à chaque fois que vous êtes blessé.

#7. Le cerveau envoie des messages descendant par la moelle épinière, qui peuvent modifier le message montant par celle-ci.

#8. Le cerveau décide quand une douleur doit être ressentie.

#9. Les nerfs peuvent s'adapter en augmentant leur seuil d'excitabilité de repos.

#10. Une douleur est chronique quand une blessure n'est pas guérie correctement.

#11. Quand il a mal, le corps le dit au cerveau.

#12. Les nerfs peuvent s'adapter en produisant davantage de récepteurs.

#13. Les nerfs peuvent s'adapter en gardant les canaux à ions ouverts plus longtemps.

#14. Les neurones descendants sont toujours inhibiteurs.

#15. Quand vous vous blessez, le contexte dans lequel vous vous trouvez n'influence pas l'intensité de la douleur que vous ressentez, tant que la blessure est exactement la même.

#16. Quand on se blesse, des récepteurs spécifiques transmettent le message de danger à la moelle épinière.

#17. Dans un même contexte, une blessure au petit doigt fera probablement plus mal à la main gauche qu'à la main droite pour un violoniste mais pas pour un pianiste.

#18. Plus les blessures sont graves, plus les douleurs sont importantes.

#19. Il est possible d'avoir mal et de ne pas s'en rendre compte.

Terminer

Résultats

Félicitations, votre taux de bonne réponse vous permet de passer à l'étape supérieure. Voici le lien vers le prochain questionnaire : Questionnaire supplémentaire.
Merci beaucoup d'avoir participé à notre étude.   Nous espérons que vous resterez motivé pour vous investir dans de futures recherches.

Print Friendly, PDF & Email