Félicitations, suite à un certain nombre de bonnes réponses lors du questionnaire précédent, vous avez été sélectionné pour continuer. Nous vous demanderons de répondre à ce dernier questionnaire à la suite duquel vous aurez de nouvelles instructions. Bonne chance !

Résultats

Nous sommes heureux de vous annoncer notre volonté de continuer cette étude plus loin avec vous. Voici un récapitulatif des profils que nous recherchons : Lien fiche profil Si vous correspondez à ce profil vous serez invitez à cliquer sur le bouton "Je correspond à ce profil" afin d'accéder à l'étape finale de sélection. Conservez bien ce lien, il ne sera pas communiqué de nouveau.
Nous vous remercions pour votre participation. Nous vous invitons à nous fournir votre adresse mail pour de futurs contacts : FORMULAIRE MAIL

#1. L’augmentation de la douleur indique une nouvelle blessure tissulaire où une propagation de la blessure existante

#2. La sévérité de la blessure détermine le niveau de douleur

#3. Si la thérapie ne permet pas de diminuer la douleur du dos, il y a de haut risque de restrictions sévères sur le long terme

#4. La douleur est la conséquence d’une blessure tissulaire

#5. Si le patient se plaint de douleur durant les exercices et / ou durant les activités physiques, j’ai peur que des dommages aient été causées

#6. La tâche du thérapeute est d’enlever la cause du mal de dos

#7. A long terme, les patients avec des douleurs de dos ont de hauts risques de développer une invalidité du rachis

#8. La réduction des efforts quotidiens est un facteur déterminant dans la réduction de la douleur de dos

#9. Pas assez d’efforts sont faits pour trouver la cause organique sous-jacente du mal de dos

#10. Les patients avec des maux de dos préfèrent pratiquer uniquement des mouvements non douloureux

#11. Les exercices qui font forcer le dos ne devraient pas être évités pendant le traitement

#12. Même si la douleur augmente, l’intensité du traitement d’après peut être augmentée

#13. Si les AVQ causent plus de douleur, ce n’est pas dangereux

#14. Un patient souffrant d’un mal de dos sévère tirera des bénéfices d’exercices physiques

#15. Les patients qui ont souffert de mal de dos devraient éviter les activités qui stressent leur dos

#16. Le TENS ou les corsets lombaires aident à la récupération fonctionnelle

#17. Les limitations fonctionnelles associées à la douleur du dos sont le résultat de facteurs psychosociaux

Terminer

Print Friendly, PDF & Email